Play
Play
Play
Play
Play
Play
Play
Play
Play
Play
Play
previous arrow
next arrow
PlayPause
ArrowArrow
La Section Syndicale -
Le délégué syndical, c'est quoi
Shadow
Slider

Retraites complémentaires : la CFDT signe l’accord

Les régimes de retraite complémentaire sont aujourd’hui dans une situation financière difficile. Cette situation est la conséquence de la crise économique, qui pèse fortement sur les encaissements de cotisations, et des évolutions démographiques - l’augmentation rapide du nombre de retraités liée au papy-boom et l’allongement de l’espérance de vie - qui ont un impact important sur les dépenses.

La CFDT a formulé une première appréciation sur le texte issu de la négociation : 

  • Face à la situation financière dégradée des régimes complémentaires, les mesures proposées permettent une amélioration partielle des comptes de l’Arrco et de l’Agirc. Cette amélioration reste cependant fragile et ne règle pas la question de l’équilibre financier des régimes sur le long terme, en particulier la situation de l’Agirc.
  • Les efforts demandés sont répartis entre salariés, retraités et entreprises. Les retraités sont mis à contribution de manière particulière. La CFDT demandait un accord sur une durée plus courte, 2 ans au lieu de 3 ans.
  • La protection des basses pensions reste limitée. La CFDT a obtenu un taux de revalorisation de 1,17% à l’Arrco en 2013 contre 0,95% à l’Agircet la réalisation, d’ici fin 2013, de travaux pour doter les régimes des moyens de repérer véritablement les basses pensions. Hormis la CFTC, les autres organisations ont considéré que la protection des retraités modestes n’est pas l’affaire des régimes complémentaires. Cette avancée est à mettre au crédit exclusif de la CFDT, qui a maintenu cette revendication tout au long de la négociation.
  • L’augmentation du taux de cotisation impacte le salaire net des actifs et génère l’attribution de points de retraite complémentaire.Il implique une augmentation des dépenses des régimes. La CFDT ne s’est pas opposée à cette orientation mais considère qu’une augmentation du taux d’appel (sans droit nouveau) est plus adaptée compte tenu des difficultés structurelles de l’Arrco et de l’Agirc.
  • Pour la CFDT, les modifications successives des principaux paramètres des régimes de retraite jettent un doute sur l’avenir du système. Dans le cadre de la concertation sur les retraites annoncée par le gouvernement, la CFDT considère qu’une remise à plat de l’ensemble de notre système de retraite et une réforme de grande ampleur sont nécessaires, afin de restaurer la confiance en la répartition, notamment auprès des plus jeunes générations.

Le bureau national de la CFDT a décidé à l’unanimité de la signature du projet d’accord sur les régimes de retraite complémentaire.

La CFDT considère qu’il s’agit d’un accord nécessaire qui donne une bouffée d’oxygène à ces régimes de retraite.

Il consolidera financièrement l’Arrco et l’Agirc, très malmenés par la crise économique. La question de leur financement à moyen terme n’est cependant pas totalement réglée, en particulier pour l’Agirc.

Le projet d’accord partage les efforts entre les actifs, les retraités et les entreprises. Il prévoit une revalorisation des pensions inférieure  à l’inflation pendant une durée de trois ans, ainsi qu’une augmentation du taux de cotisation de 0,2 %.

Au cours de la négociation, la CFDT a pesé pour que le texte allie davantage les exigences de responsabilité et de solidarité, afin d’obtenir une meilleure protection des basses pensions. La CFDT se félicite de la revalorisation des pensions en fonction de l’inflation au régime général, qui constitue l’essentiel de la retraite pour les plus modestes.

Le texte maintient les acquis de l’accord de 2011, en particulier la stabilité du rendement pour les actifs jusqu’en 2015 et le maintien jusqu’en 2018 des possibilités de départ sans décote avant 65 ans.

Enfin le projet d’accord inscrit les régimes complémentaires dans la perspective d’une réforme plus large du système de retraite. Les évolutions en profondeur de nos régimes feront partie des thèmes majeurs de la prochaine concertation sur les retraites.

Lire l'accord : Cliquez ici

Identification des Elus - GED

Nom d'utilisateur, puis mot de passe

Cliquez en haut à droite sur GED 2015

Calendrier des évènements

Juin 2018
L Ma Me J V S D
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
mardi 19 Jui 2018
Conseil fédéral
jeudi 21 Jui 2018
COMMISSION SUIVI HANDICAP
jeudi 28 Jui 2018
SPP/CPNE
vendredi 29 Jui 2018
OPMQ
samedi 14 Juil 2018
Fête nationale

Inscription Newsletter

captcha 

Palatine

Les cookies sont de petits fichiers texte que votre ordinateur télécharge à chaque fois que vous visitez un site Web. Lorsque vous retournez sur des sites Web, ou que vous vous rendez sur des sites Web utilisant les mêmes cookies, ceux-ci reconnaissent ces cookies et donc votre ordinateur ou votre périphérique mobile. Le mode navigation privée de votre navigateur vous permet d'aller sur Internet sans enregistrer la moindre information au sujet des sites et des pages que vous avez visités, mais ne vous garantit pas l'anonymat sur Internet.